Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 17:31

Qu’est-ce qu’un PADD ? :

 La loi impose aux communes de transformer les anciens Plans d’Occupation des Sols (POS) en Plans Locaux d’Urbanisme (PLU), qui doivent répondre à 3 principes :

·         Principe d’équilibre entre le renouvellement urbain, un développement urbain maîtrisé, la préservation des espaces affectés à l’activité agricole et la protection des espaces naturels,

·         Principe de diversité des fonctions urbaines et de mixité sociale,

·         Principe du respect de l’environnement par une utilisation économe et équilibré de l’espace, la maîtrise des besoins de déplacement et de la circulation automobile par l’intégration des orientations du futur Plan Global des Déplacements, la préservation des milieux, la sauvegarde du patrimoine urbain, la prévention des risques majeurs.

Pour cela, la ville s’est engagée à élaborer un Projet d’Aménagement et de Développement Durable de la commune pour les 15 années à venir.

La méthode :

La ville a d’abord engagé une procédure de révision du POS, ensuite elle a confié à 2 Bureaux d’Urbanisme et d’Aménagement le soin de réaliser un projet, celui-ci a été complété, par la Direction de l’Urbanisme, par un diagnostic territorial (atouts, faiblesses, évolutions prévisibles et enjeux  territoriaux). Le projet complété a été présenté et discuté par les élus, il est ensuite passé devant la Commission Extra Municipale (la C.E.M. à laquelle nous participons) pour être amendé par les propositions des associations avant d’être débattu en Conseil Municipal, approuvé et mis en œuvre.

Le projet :

« Penser le territoire de demain : Arles ville durable de 60 000 habitants en 2020 ». Pour cela 3 objectifs :

·         Concilier sécurité des personnes et développement urbain en tenant compte que le territoire est inondable,

·         Renforcer le développement économique en privilégiant le rayonnement culturel d’Arles,

·         Préserver et dynamiser le patrimoine arlésien par des « actions durables » : mixité urbaine et sociale économe en terrain, réorganiser et maîtriser les déplacements.

 Pour dessiner le territoire de demain, l’étude préconise de :

  • requalifier l’urbain existant en aménageant   les entrées de ville, en définissant des prescriptions architecturales et environnementales, en utilisant les espaces interstitiels, en tournant la ville vers le fleuve et en se réappropriant la R.N. 113 et ses abords en créant de nouveaux liens.

·         de maîtriser l’urbain futur dans le respect des espaces naturels en maîtrisant une extension pouvant offrir dans chaque quartier des équipements et des espaces publics structurants la vie sociale. Un contre exemple : Pont de Crau où l’on a laissé se développer un étalement urbain ou mitage qui empêche aujourd’hui de faire face aux coûts exorbitants afin de créer les infrastructures nécessaires (routes, voirie, commerces de proximité, espaces publics,…),

·         de privilégier le développement urbain des villages : Salin de Giraud, Le Sambuc, Moulès, Raphèle et Mas-Thibert

 

Commentaires des associations :

 

Les associations ont pointé quelques insuffisances :

·         sur le volet déplacements : le Plan Global de Déplacements stagne depuis 4 ans, or il n’y a rien de concret sur les déplacements inter quartiers, sur les parkings de délestage aux entrées de la ville, sur la piétonisation du centre ancien.

·         sur le pôle emplois : peu de pistes, le développement du tissu commercial de proximité n’est pas abordé.

·         sur la position et les relations d’Arles par rapport aux villes voisines et sa place au sein du Pays d’Arles.

·         sur l’aménagement des entrées de ville qui seraient les plus moches du département.

·         sur les déplacements hors la ville : fluvial inexploité, gare ferroviaire mal desservie,…

·         sur le développement du tourisme : pas de créations de parking envisagées pour les autobus et les camping-cars.

 

Quid de la démocratie « durable » ?

 

Après une année d’interruption de la concertation, un document provisoire a été adressé, par lettre recommandée avec A.R., aux membres de la C.E.M. pour remarques éventuelles. Même si ce n’est qu’une déclaration d’intentions, nous estimons que les propositions ci-dessus sont à peine abordées, pour certaines, ou ne sont pas prises en compte pour d’autres. Nous l’avons signalé à David GRZYB, Adjoint à l’Urbanisme, qui nous a assuré que nos remarques seraient examinées avec attention. Nous lui avons également signifié notre étonnement à voir se poursuivre cette concertation par un échange de courrier. L’Adjoint, qui n’est « pas convaincu de l’opportunité de maintenir des réunions régulières de la C.E.M. de l’Urbanisme », nous a proposé « de réunir l’ensemble de vos membres ou votre Bureau (de notre association), afin que nous échangions très directement sur les problématiques urbaines, que vous souhaitez soulever.»

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Blog de l'Association Sud Semestres-Plan du Bourg. Siège : N°11, rue Léo Lagrange 13200 ARLES
  •  Blog de l'Association Sud Semestres-Plan du Bourg. Siège : N°11, rue Léo Lagrange 13200 ARLES
  • : Informations et commentaires sur les projets des quartiers de Barriol, des Semestres, de Plan du Bourg et plus largement sur la Ville d'ARLES. Présentation et activités de l'Association Sud Semestres-Plan du Bourg.
  • Contact

Recherche