Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 18:35

Michel VAUZELLE organise une réunion publique d'informations sur l'avancement du projet de contournement autoroutier d'ARLES. Il a sollicité, par courrier, en date du 14 février, un certain nombre d'associations. La lettre qu'il nous a adressée nous a interpellé. En effet, nous avons participé, depuis 1995, à toutes les réunions dites de "concertation" sur ce dossier. Notre position est connue de longue date. Nous la rappellons dans la réponse que nous avons adressée à Michel VAUZELLE.

Nous considérons que le contournement autoroutier ne désenclavera pas notre quartier. De plus, le projet qui prévoit un demi échangeur, au sud, pour permettre aux véhicules venant de Nîmes de rejoindre le port fluvial et les villes situées au nord d'ARLES, aggravera la circulation routière sud/nord. C'est la raison pour laquelle, nous préférons agir pour la réalisation rapide de la déviation de la R.D. 35, qui, malheureusement, est repoussée d'année en année par l'ensemble des élus.

Vous trouverez ci-après le courrier de Michel VAUZELLE et la réponse de notre association, en date du 18 février.

 

Monsieur le Président,
A plusieurs reprises, vous avez manifesté le souhait que le projet de contournement autoroutier de la ville d’Arles se concrétise dans les meilleurs délais. Celle volonté est aussi la mienne.
La réalisation de cet ouvrage — dernier maillon autoroutier sur l’arc méditerranéen - est indispensable à la fois pour le renforcement de notre développement économique et pour l’amélioration de notre qualité de vie. Notre cité d’Arles, classée au Patrimoine mondial de l’Unesco, ne peut souffrir plus longtemps de la véritable plaie que constitue la voie expresse actuelle.
Les riverains de la route nationale 113 ne peuvent supporter les nuisances occasionnées par le trafic automobile de transit qui ne cesse d’augmenter. Vos démarches auprès des autorités concernées, comme les miennes, ont été nombreuses. Je vous en remercie vivement.
Elles ont permis un premier résultat significatif: l’inscription par le Gouvernement de la réalisation du contournement autoroutier d’Arles au Schéma National des Infrastructures de Transports. C’est une première satisfaction, mais elle reste insuffisante.
Il faut que le lancement de la réalisation de cet ouvrage, essentiel pour le
développement équilibré de nos régions méditerranéennes intervienne sans tarder.
C’est pourquoi j ‘ai rencontré et rencontrerai prochainement, sur ce dossier, Monsieur
Thierry MARIANI, Secrétaire d’Etat délégué aux Transports et Monsieur Christian
FREMONT, Directeur de cabinet de Monsieur le Président de la République.
Afin de vous rendre compte de ces rencontres et de l’état d’avancement de ce dossier, je vous invite ainsi que tous les membres de votre association à participer, à mes côtés, à une réunion publique d’informations sur le projet de contournement autoroutier d’Arles, que j’animerai le:
Vendredi 25 février à partir dc 18 h 30
Amphithéâtre Espace Van Gogh — Arles.
Je vous serais particulièrement reconnaissant de votre participation et de bien vouloir me confirmer votre présence.
Avec mes remerciements,
Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments distingués.


Michel VAUZELLE
Ancien Ministre

 

Monsieur le Président,

 Les termes de votre courrier du 14 février nous ont surpris. Vous paraissez bien mal informé des positions de notre association. Nous n’avons jamais manifesté le souhait que le projet de contournement autoroutier de la ville d’Arles se concrétise dans les meilleurs délais. Nous vous rappelons que nous sommes toujours partie prenante de l’ARPA qui a milité pour le projet V.O. enterré ou variante sous-fluviale. Lorsque le choix de l’Etat s’est porté sur le tracé du Sud Vigueirat, nous l’avons acté mais mal accepté car il passe trop près du secteur le plus dense en habitations et nous sommes inquiets de la circulation des poids lourds qui vont remonter vers le port fluvial et les villes situées au nord d’Arles. Nous avons noté à ce sujet que vous avez le souci des nuisances causées actuellement aux riverains de la R.N. 113. Nous le partageons. Nous espérons fortement que les nuisances qui ne manqueront pas de frapper la population située au sud de notre quartier feront l’objet de votre part de la même attention. A cet effet, nous vous demandons d’être attentif et notre porte-parole afin que des protections et des mesures anti-bruit soient réalisées lors de l’aménagement autoroutier.

 

Cependant, face à une politique globale de déplacements qui ne nous satisfait pas : absence de ferroutage, transports en commun routiers, fluviaux et maritimes insuffisamment exploités,… notre association a eu la volonté de ne pas retarder la réalisation d’une infrastructure devenue indispensable. Aujourd’hui, si nous pouvons comprendre économiquement votre combat pour ce contournement, vous comprendrez que, déontologiquement, nous ne pouvons être à vos côtés.

 

Par contre, nous sommes aux côtés de la population de notre quartier qui demande la réalisation de la déviation de la R.D. 35 qui dort dans les cartons depuis 30 ans. Nous avons interpellé récemment le Président du C.G. 13 à ce sujet ; vous avez été destinataire d’une copie du courrier. Les réponses du Président Jean-Noël GUERINI et la vôtre, datée du 16 novembre 2010, ne nous ont pas donné satisfaction. En effet, aujourd'hui, si tous les élus reconnaissent l'urgence de cette déviation, ils prennent prétexte de la relance du  contournement autoroutier pour attendre à nouveau.  Lors de notre dernière A.G., la volonté des participants pour la réalisation de la déviation de la R.D.35 a été mise en exergue. J’ai usé d’une image pour marquer les esprits : «  Il suffit qu’un poids lourd tombe en carafe devant le Musée Bleu et qu’un chien pisse au milieu du pont Réginel pour que les 8 000 habitants du quartier soient bloqués ». Cette déviation a sa logique propre, elle est indispensable aux habitants et, les travaux étant longs, le bon sens voudrait qu'ils soient lancés sans tarder. La sécurité des habitants étant en cause, nous ne pouvons  attendre encore dix ans, dans le meilleur des cas, pour que notre quartier soit désenclavé. Nous avons également saisi M. le Maire d’Arles sur ce dossier.

 

Le sérieux des actions menées par notre association étant unanimement reconnu, nous voulons croire à votre détermination ainsi qu’à celle de vos collègues élus à faire avancer rapidement la réalisation de ce barreau reliant notre quartier à la zone de Fourchon.

 

 

Dans l’attente, veuillez agréer, Monsieur le Président, l’assurance de nos salutations associatives.

 

Le Président, Antoine CARILLO 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Blog de l'Association Sud Semestres-Plan du Bourg. Siège : N°11, rue Léo Lagrange 13200 ARLES
  •  Blog de l'Association Sud Semestres-Plan du Bourg. Siège : N°11, rue Léo Lagrange 13200 ARLES
  • : Informations et commentaires sur les projets des quartiers de Barriol, des Semestres, de Plan du Bourg et plus largement sur la Ville d'ARLES. Présentation et activités de l'Association Sud Semestres-Plan du Bourg.
  • Contact

Recherche