Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 08:19

Finalement, la présentation de l’arrêté d’expulsion a suffi pour que les Roms du mas Léon s’en aillent les uns après les autres sans que les autorités fassent appel à la force publique pour les contraindre à partir vers d’autres horizons.

Si ce départ agrée les riverains du mas, le problème du séjour des Roms en France n’est pas réglé pour autant, il est simplement déplacé ! En effet, les difficultés d’accueil et d’intégration liées à l’afflux de cette population, depuis l’entrée dans l’Europe de pays tel que la Roumanie, la Bulgarie ou de pays issus de l’ex Yougoslavie, sont laissées aux seules communes. Alors que la solution ne pourra venir qu’au niveau européen par des accords entre les états membres et des financements de l’Europe. Il est inadmissible que les Etats tolèrent que ces populations déplacées vivent dans des conditions inhumaines et dans une précarité extrême. Cependant, Manuel VALLS, Ministre de l’Intérieur, a déclaré, paraphrasant Michel ROCARD, : « Aujourd’hui nous ne pouvons pas nous permettre d’accueillir toutes ces populations qui sont souvent des damnés de la Terre, qui sont pourchassées dans leur pays, qui sont discriminées. » La France « prend sa part en matière d’asile, en matière d’insertion mais le message est clair : c’est la fermeté ».

Sur Arles, d’autres riverains d’un squat de Roms devront attendre encore quelques mois avant qu’une solution à leurs nuisances ne soit trouvée. Un Juge des référés a reconnu et condamné l’occupation illicite de locaux de la SNCF, avenue Victor Hugo, mais pas l’urgence de l’évacuation. Il a accordé un délai de sept mois. Considérant que ces familles n’étaient pas source de nuisances pour les résidents du quartier, qu’aucune solution de relogement ne leur était proposée et que la mesure d’expulsion nuirait gravement à la scolarité des enfants. Nous sommes dans un Etat de droit, mais il y a les droits de l’homme et la réalité du terrain. Ceux qui contestent les expulsions ne doivent certainement pas vivre à côté d’un squat où des problèmes d’hygiène, de promiscuité, de bruits, d’incivilités, de chapardages, de délinquances apparaissent rapidement au fur et à mesure que la population du squat croît.

La Ville a fait procéder immédiatement à un enrochement de l’entrée du mas Léon. Puis toutes les ouvertures ont été murées et un grand nettoyage des abords a été effectué. Nettoyage indispensable car le mas et ses dépendances ont été occupés par des dizaines de Roms avec des périodes pouvant compter jusqu’à quatre vingt personnes. En attendant l’intégration éventuelle du mas dans la dernière phase des travaux de la Plaine de Football. ▄

 

L'entrée du Mas Léon :

ASSPB septembre 2012 001

 

La cour et les dépendances du Mas :

ASSPB septembre 2012 003

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Blog de l'Association Sud Semestres-Plan du Bourg. Siège : N°11, rue Léo Lagrange 13200 ARLES
  •  Blog de l'Association Sud Semestres-Plan du Bourg. Siège : N°11, rue Léo Lagrange 13200 ARLES
  • : Informations et commentaires sur les projets des quartiers de Barriol, des Semestres, de Plan du Bourg et plus largement sur la Ville d'ARLES. Présentation et activités de l'Association Sud Semestres-Plan du Bourg.
  • Contact

Recherche