Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 12:40

Claude SINTES, Conservateur en chef du patrimoine et directeur du MDAA, nous a adressé une lettre de remerciements pour les informations régulières que nous consacrons dans La Page au Musée départemental Arles antique. Il nous indique également que les horaires d’ouverture du musée ont désormais changé :  il  est ouvert tous les jours de 10h à 18 h., fermeture hebdomadaire le mardi ainsi que les 1er janvier, 1er mai, 1er novembre et 25 décembre. Tél. 04.90.18.88.88 www.arles-antique.cg13.fr Tarifs : 6 € / 4,50 €. Accès gratuit chaque premier dimanche du mois.

L’exposition César, le Rhône pour mémoire, 20 ans de fouille dans le fleuve à Arles est ouverte depuis le 24 octobre 2009 et elle se poursuivra jusqu’au 19 septembre 2010. Elle présente les extraordinaires découvertes, par les archéologues du DRASSM, faites dans le fleuve à Arles et au large des Saintes-Maries-de-la-Mer, sous la direction scientifique de Luc Long. Le parcours de l’exposition nous fait découvrir, à travers près de 700 objets des plus simples aux plus exceptionnels, l’arrivée des navires au port d’Arles, l’abandon des amphores dans le fleuve, une fois leur contenu précieux récupéré, le dépotoir d’objets hétéroclites, l’organisation du commerce et ses objets, la navigation en Méditerranée et l’architecture. Et, enfin la dernière salle, somptueuse, où sont rassemblés quelques pièces exceptionnelles autour du buste inédit en marbre de Jules César dont le regard devrait vous accrocher.  Ne manquez pas d’aller admirer ces trésors sauvés des eaux du fleuve.


« Telle est la situation de cette ville (Arelate)… Qu’il n’y a pas au monde d’endroit mieux désigné pour répandre en tous sens les produits de la terre. »
Empereur Honorius, mai 418.

Statue de captif, bronze (fouille du Rhône 2007) :

 


Statue de Neptune, marbre (fouille du Rhône 2007) :


Portrait de Jules César, marbre (fouille du Rhône 2007) :

Repost 0
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 18:35

Malgré l'intervention des Servises Communaux qui ont fait réaliser une taille sévère de la rangée de micocouliers à la demande d'un riverain, celui-ci, insatisfait, s'est acharné sur deux micocouliers. Ce genre d'action devrait être sanctionnée. Il est inadmissible que cet individu s'arroge le droit de détruire un élément du patrimoine urbain de la ville. Les arbres font partie intégrante de l'héritage que nous laisserons à nos enfants.


Repost 0
24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 10:22

Notre association a décidé, cette année, de participer au Téléthon qui aura lieu le samedi 05 décembre 2009 à partir de 14h30 sur la place de la République, à la MdVA et aux Arènes.

Le Téléthon est organisé chaque année par l’Association Française contre les Myopathies (AFM) pour aider la recherche (site : www.afm-telethon.fr) .


La polémique actuelle à propos du Téléthon ne porte pas sur une supposée malversation de l'AMF (l'association a été contrôlée 2 fois par la Cour des Comptes qui lui a donné à chaque fois quitus de sa gestion) mais certains lui reprochent simplement de capter trop de dons par rapport à d'autres associations comme "Sidaction".

Nous vous proposons de nous soutenir en confectionnant un gâteau (de préférence sans crème avec emballage jetable) que nous vendrons pour une somme modique.

Nous vous remercions de bien vouloir participer à cet acte solidaire en nous livrant votre réalisation, soit le samedi 05/12 à 14h30 sur la place de la République, soit de préférence aux adresses ci-après, le vendredi 04/12 après 17h. ou le samedi 05/12 avant 12h. 
 
 

Le Président : Antoine CARILLO

Antoine CARILLO, 3, rue Marie-Rose Flandrin Pons
Michel TOSI, 26, rue de l'Abrivado
Anne-Marie et José PINA, 52, chemin des Semestres ou Arielle et Albert LAUGIER, 11, rue Léo Lagrange

Repost 0
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 16:44

L'élue du quartier a fait poser des barrières afin d'empêcher les véhicules d'accéder au jardin d'enfants jouxtant le groupe scolaire Louis Aragon / Les Magnanarelles. Or, elles sont systématiquement arrachées par des individus mal intentionnés qui préfèrent, pour leurs commodités personnelles, prendre le risque de heurter un jeune enfant! Qu'attendent les autorités pour les identifier et les sanctionner.



Repost 0
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 16:36

Suite à notre demande, l'élue du quartier, Mme Arielle LAUGIER, a fait installer des bordures en béton de façon à empêcher le stationnement des véhicules (agrémenté de rassemblements nocturnes bruyants) sur les espaces verts de la rue M.R. Flandrin Pons. Souhaitons que cet aménagement permette aux riverains de retrouver un peu de sérénité!

Repost 0
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 09:32

A la suite de plaintes répétées de certains riverains de la rue des Sirènes (un micocoulier produit des feuilles et des fruits qui... tombent, ignorant la frontière entre espace public et propriété privée!), la Ville a fait exécuter une taille sévère des micocouliers. Peut-être un peu trop sévère. En principe, on peut élaguer un micocoulier, arbre du Sud, mais la taille sévère n'est pas recommandée, tout au plus, on peut raccourcir les branches. Espérons que ceux-là s'en sortiront!

Un micocoulier de la rue des Sirènes avant la taille :



Des micocouliers de la rue des Sirènes, après la taille :


Exemple d'évolution d'un micocoulier après une taille sévère :
Repost 0
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 10:48

La presse nous apprend que les Présidents des C.I.Q. de Trinquetaille, de la Roquette, de Pont de Crau, des C.I.V. de Raphèle et de Tête de Camargue se mobilisent en faveur du contournement autoroutier. Après le choix du tracé Sud Vigueirat par l’Etat, le Grenelle de l’Environnement étant passé par là, tous les projets d’autoroutes ont été arrêtés. La Ville d’Arles est alors montée au créneau pour expliquer au Ministre BORLOO (La Page N°29, juillet 2009) que « Sans la réalisation à court terme du contournement autoroutier, la ville risque l’asphyxie tant sur un plan humain et urbain qu’au plan économique ». Elle demandait l’inscription du contournement d’Arles au Schéma National des Infrastructures de Transport (SNIT). La décision était attendue fin 2009 ou début 2010. Dans le droit fil de ce dossier municipal, les C.I.Q. susnommés demandent également au Ministre une décision positive et rapide. Elles rappellent que « les nuisances de la R.N.113 sont dangereuses pour les riverains, pour leur santé, mais aussi pour Arles ». Ce faisant, elles ignorent délibérément que ces mêmes nuisances seront subies à leur tour par les riverains des quartiers sud si le projet se réalise. En effet, le tracé choisi passera à proximité des dernières habitations construites au sud des quartiers Semestres, Barriol, Plan du Bourg - 6 800 habitants - (tracé PB1, La Page N°20, avril 2007). La sortie Sud Ouest de l’autoroute, prévue à proximité du rond point des Allèges, se connectera avec le carrefour de Fourchon (déviation de la R.D. 35 réalisée par le C.G. 13) afin de rejoindre la R.D. 570 au nord de la ville, par la rocade de Pont de Crau. Ce qui engendrera un trafic routier important et extrêmement polluant de poids lourds en direction de la zone industrielle nord, du port d’Arles et des villes de Tarascon et d’Avignon.

La belle dynamique et la sagesse de l’ARPA (Associations Rassemblées pour le développement durable du Pays d’Arles), qui a regroupé pendant 10 ans jusqu’à 30 associations autour d’un projet V.O. enterré, ou variante sous-fluviale,  auraient évité une nouvelle coupure des quartiers d’Arles. Malheureusement, l’ARPA a volé en éclat face à la démarche de l’Etat qui n’avait plus rien à voir avec une véritable concertation ainsi que sous les coups de boutoir des Nimby et du chacun pour soi. Le C.I.Q. de la Roquette, qui  durant toutes ces années n’avait pas participé aux réunions avec la D.D.E., s’était même permis d’accabler notre projet V.O. enterré de tous les maux.

Face à une politique globale de déplacements qui ne nous satisfait pas : absence de ferroutage, transports en commun,  fluviaux et maritimes insuffisamment exploités,…notre association a toujours eu la volonté de ne pas retarder la réalisation d’une infrastructure devenue indispensable et urgente.  Aussi lorsque le choix du Sud Vigueirat a été arrêté, nous l’avons accepté. Nous avons simplement pesé pour obtenir que le tracé passe le plus loin possible du secteur le plus dense en habitations, que la transparence hydraulique de l’autoroute soit respectée et que les problèmes de bruits et de pollutions soient pris en compte.
Aujourd’hui qu’on ne nous demande pas de le défendre.
Quand on sait que les associations de ce nouveau collectif ont été, pour la plupart, membres de l'ARPA pendant de longue années, il est pour le moins surprenant qu'elles n'aient pas averti l'ARPA de leur initiative.
Bien entendu, les associations sont libres de leurs choix, cependant c'est trop facile et peu fair-play de demander l'accélération du contournement autoroutier lorque l'on sait pertinemment qu'il passera chez le voisin! Quid de l'ancienne solidarité entre ces associations? ▄


* NYMBY :
abréviation de « Not In My Back Yard » (pas dans mon arrière cour). Ce qui donne en français : pas chez moi, mais ailleurs, autrement dit : chez le voisin !

Repost 0
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 15:19


Le Collectif Prouvenço (
www.collectifprovence.com) a organisé une grande manifestation de Beaucaire à Tarascon (du Languedoc en Provence) le samedi 03 octobre contre une langue et une pensée unique. Nous avons évalué à environ 2 000 le nombre de manifestants, la Police qui a régulièrement des difficultés de comptage en a trouvé...500, chiffre repris par le quotidien La Provence alors que les organisateurs en ont annoncé 4 000! Depuis 2008, les langues régionales appartiennent au patrimoine de la France. Le Collectif Prouvenço considère que c'est un pas décisif vers la reconnaissance de la langue provençale comme une des langues d'Oc au sein des langues de France. Une loi devrait voir le jour dans les mois à venir. Celle-ci listera l'ensemble des langues régionales du pays. Mais, il existe un risque important que le provençal, comme l'ensemble des autres langues d'Oc, soit classées comme sous dialecte de l'occitan ou d'une langue d'Oc unique. La manifestation avait pour but d'obtenir la reconnaissance de la langue provençale comme l'une des langues de France et la pluralité des langues d'Oc (béarnais, gascon, languedocien, limousin, auvergnat, provençal, cévenol et nissart). Les manifestants demandaient également que chacune des langues régionales puissent être enseignée dans chaque Région ainsi que le respect de notre identité et de notre patrimoine. Le samedi 24 octobre, nouvelle grande manifestation annoncée, à Carcassonne cette fois, avec un appel, plus global, à défendre "la langue occitane".



Repost 0
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 11:21

« De l’air pour nos villes »

L’opération a été initiée afin que les Français repensent leurs modes de déplacements en faveur d’une mobilité plus durable et plus sécurisée. A Arles, afin de montrer sa détermination à développer les déplacements doux, surtout en centre ville, Sylvia LEPESANT, Adjointe à la Politique Globale des Déplacements, a mis en place des animations, des conférences et des expositions entre le 16 et le 22 septembre dernier. Bien que soutenu par la Ville d’Arles, l’intercommunalité ACCM, AIRFOBEP et quelques entreprises (STAR, MACIF, INTERSPORT,…) les résultats ont été en demi teinte. Nous avons noté un manque de participation des arlésiens. Il faut dire que la communication a été mal gérée. Nous avons constaté qu’environ 3 à 4 000 flyers (programmes), édités pour la circonstance, n’ont pas été distribués et ont fini à la poubelle. Des animations ont eu lieu en ville (perturbées par la pluie), dans les écoles et à la MACIF. L’exposition d’AIRFOBEP à la MdVA était peu attractive et manquait d’envergure. La 1ère conférence, animée par le Directeur d’AIRFOBEP, portait sur la qualité de l’air à Arles. Elle a attiré 3 participants ! Il y a quelques mois, sur le même thème, l’association CLCV avait fait nettement mieux en mobilisant une cinquantaine de personnes (La Page N°28 d’avril 2009). La 2ième conférence sur les déplacements urbains dans la ville d’Arles, animée par le Président de l’association « La rue de l’avenir »*, a connu une meilleure fréquentation (40 participants). L’intervenant a exprimé des évidences, pour la plupart des présents, en rappelant quelques règles fondamentales pour obtenir une circulation apaisée en centre ville : réduire la pénétration et le stationnement des automobiles, empêcher le transit inter quartier, développer les transports en commun, créer des zones à 30 Km/h., faire respecter les règles par la Police,… Sans tenir compte de la réalité arlésienne (absence d’un 3ième pont, d’une rocade tout autour de la ville et de parkings suffisants) et nationale (la Police, qui manque de moyens, à d’autres chats à fouetter que de s’occuper de circulation en ville). Le débat a été écourté à cause de l’emploi du temps du conférencier. Dommage pour l’initiative, les participants sont restés sur leur faim.                                                                       

* Une délégation locale est présente sur Arles : « La rue de l’avenir », MdVA, bd. des Lices. Présidente : Catherine LEVRAUD. Tél. : 04.90.93.26.02


Avenue du Président Salvador Allende, la Ville a créé un parking rustique avec un accès piètons sur l'avenue de la 1ère Division Française Libre. Les travaux de voirie et d'éclairage se sont tout de même élevés à environ 11 000 €. Il est inutilisé le samedi, jour de marché. Les automobilistes préférant stationner sur les trottoirs de l'avenue de la 1ère D.F.L. en toute impunité! :


Repost 0
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 09:26

 Malgré quelques difficultés au dernier moment (problème de conformité des branchements électriques, moins de personnel communal mis à disposition moins longtemps, forte augmentation des associations participantes) l’édition 2009, le dimanche 20 septembre sur le boulevard des Lices, a connu un grand succès et une forte affluence. Organisée par Arles-Associations, cette journée annuelle est destinée à assurer la valorisation et la promotion des projets associatifs portés par les associations arlésiennes (depuis 2001, quelques associations du Pays d’Arles participent à la manifestation), adhérentes ou non à la Maison de la Vie Associative. Pour le plus grand plaisir des visiteurs, cette journée est agrémentée de nombreuses démonstrations des talents associatifs sous forme de spectacles et d’animations. Elle a lieu grace aux employé(e)s de la MdVA, qui ne comptent pas leurs heures, et aux bénévoles du C.A. d’Arles-Associations. Deux chiffres : en 1996, lors de la 1ère Fête, il y a eu 70 associations participantes, en 2009 : 184 ! ▄

Le stand de la MdVA :

Laurent CASTELLARNAU, salarié d'Arles-Associations, plus à l'aise sur un terrain de rugby que sur un ring! :

Repost 0

Présentation

  • : Blog de l'Association Sud Semestres-Plan du Bourg. Siège : N°11, rue Léo Lagrange 13200 ARLES
  •  Blog de l'Association Sud Semestres-Plan du Bourg. Siège : N°11, rue Léo Lagrange 13200 ARLES
  • : Informations et commentaires sur les projets des quartiers de Barriol, des Semestres, de Plan du Bourg et plus largement sur la Ville d'ARLES. Présentation et activités de l'Association Sud Semestres-Plan du Bourg.
  • Contact

Recherche