Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 15:20

Nous avons l'habitude de vous informer règulièrement de ce qui se passe au Musée Départemental de la Provence Antique et de vous présenter ses magnifiques expositions. Aujourd'hui, il convient de vous indiquer que le personnel de ce musée s'est mis en grève pour la première fois depuis son ouverture. Voici ce qu'il pense du "management" de la collectivité.

"L’exposition organisée par le MDAA « César, le Rhône pour mémoire » vient d’enregistrer son 100 000e visiteur, c’est d’ores et déjà  un succès considérable qui va aller encore s’accentuant, le retentissement et l’énorme couverture médiatique de l’événement  profitent grandement à notre collectivité.

Cette réussite, comme les précédentes,  est le  succès d’une équipe ; il est le fruit et le résultat d’un travail collectif où chacun, à sa place, essaie de donner le meilleur, quelque soit son statut, titulaire, contractuel ou vacataire.

Aussi, le personnel du MDAA, dans son ensemble,  ne peut admettre que deux de nos collègues, vacataires,  qui travaillent au musée, à la satisfaction générale,  depuis respectivement trois et quatre ans soient jetés à la rue, pour l’une dès la fin du mois de mars et pour l’autre à la fin de l’exposition, c’est-à-dire au moment où l’on estime, à tort d’ailleurs, qu’on pourra aisément se passer de lui.

En agissant ainsi, il nous apparaît avec regret et tristesse que notre collectivité ne se distingue guère de ces employeurs, hélas de plus en plus nombreux, pour lesquels les salariés, anonymes et interchangeables, peuvent être jetés après usage, sans ménagement aucun.

Nous estimons que la seule solution, juste et raisonnable, est leur intégration immédiate. Devant le refus persistant et renouvelé auquel  se heurte, malgré de multiples démarches, cette demande légitime, le personnel  du musée départemental de l’Arles antique, soutenu par le  syndicat CGT, a décidé de déposer un préavis de grève.

 

  

        Le personnel du Musée départemental de l’Arles antique se met en GREVE...

Pour soutenir deux vacataires

mis à la porte de cette institution

après 3 ans de bons et loyaux service.

Ces vacataires figurent parmi les premières victimes de la politique de rigueur du Gouvernement,

laquelle est mise en application sans aucun état d’âme, par une collectivité territoriale de GAUCHE :

Le conseil général des Bouches du Rhône.

Celui-ci pour simplifier les exigences du droit du travail et pour le contourner, exige que les contrats de vacations ne soient plus renouvelés au-delà de 6 mois.

Ainsi les faux vacataires, sans statut, de la fonction publique territoriale rentrent dans la précarité de chez précarité….

Pour que soit appliquée une vraie politique culturelle dans nos collectivités territoriales,

Pour qu’il existe une vraie défense du service public,

Pour que cesse la précarité de milliers de vacataires, et de non titulaires.

Nous demandons la titularisation immédiate de ces personnes.


Venez les soutenir

Dés le  lundi 8 mars 2010 au Musée départemental de l’Arles antique

13200  Arles"

 
MDAA 08-03-2010 002

César paraît surpris par ces revendications! Etait-il plus serein au milieu des silures?
MDAA 08-03-2010 003

Repost 0
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 09:35

Depuis un an, en France, les cambriolages d’habitations principales sont en augmentation de + 12% : 160 000 cambriolages par an, ce qui fait une effraction toutes les 3 minutes ! A peu près à peine 15% sont élucidés. Notre ville, nos quartiers sont concernés puisque plusieurs cambriolages et tentatives d’effraction nous ont été signalés. Cinq de nos adhérents ont été cambriolés en quelques jours. Des tentatives d'effraction ont été déjouées grâce à l'intervention des voisins. Et encore nous ne connaissons que les faits que l'on a bien voulu nous signaler. Ce sont souvent des équipes de 2 ou 3 jeunes qui opèrent, dont l'un fait le guet. Ils utilisent des gants et emportent en priorité de l'argent liquide, des bijoux, des écrans plats, de la hi-fi,... Le butin n'est pas toujours conséquent, alors ils recommencent ailleurs. Les faits se déroulent souvent dans la journée, ce qui implique que les voleurs doivent auparavant repérer les lieux et enregistrer les déplacements des habitants. On a envie de crier : "Mais que fait la Police?". Certes, celle-ci est présente à travers des rondes dans nos quartiers, mais elle est rarement là au bon moment. De plus, la tendance générale est à la réduction des effectifs notamment eu égard à la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP), mise en place par le Gouvernement et lancée en 2007. Face à cette baisse des effectifs de policiers et de gendarmes et à l'augmentation des faits délictueux, les communes ont décidés de créer leur propre police : la Police Municipale. Celle de la ville d'Arles devrait se mettre en place d'ici la fin de l'année. Mais cette action ne sera pas nécessairement efficace à 100 %, alors soyez vigilants. ▄

373205531

Repost 0
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 14:50

Un ami, un habitant du quartier nous a quitté. Francis ESPEJO est décédé des suites d'une longue maladie. Ce citoyen, ce poète, cette figure camarguaise va laisser un grand vide. D'abord au sein de sa famille, parmi ses nombreux amis mais également dans son club taurin "Lou Fourmigo" ainsi que dans les arènes de Gimeaux. Le 03 octobre 2009, fatigué, il continuait à défiler encore à Beaucaire, lors de la manifestation "Sian et saren" pour la défense de sa terre, de ses traditions et de sa langue provençale. Nous étions à ses côtés.
A notre amie Geneviève, son épouse, à Raphaël et Estelle, ses enfants, ainsi qu'à toutes les familles endeuillées, nous voulons apporter notre soutien associatif et amical.
Il avait reçu la médaille de la Ville en octobre dernier.
Les obsèques de Francis ESPEJO auront lieu ce jeudi 25 février 2010 à 10 h. au cimetière des Neuf Collines.

Francis, lors de la manifestation de Beaucaire :
Sian e saren 03-10-2009 002

Repost 0
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 11:36

Comme chaque année, nous avons assisté à la Commémoration des Résistants du groupe MANOUCHIAN, morts pour la France en février 1944. La cérémonie s'est déroulée le dimanche 21 février au Square Manouchian, avenue de Stalingrad. A côté de la cérémonie officielle organisée par les institutionnels, un citoyen et des membres du groupe Réseau Education Sans Frontières d'Arles (http://www.educationsansfrontieres.org) ont distribué des informations aux participants. Le premier rappelant que c'est la Brigade Spéciale des Renseignements Généraux de la Police française qui a traqué, arrêté et torturé les Résistants du groupe Manouchian et qu'aujourd'hui ces immigrés étrangers n'auraient pas leur place en France. Le groupe RESF indiquant qu'actuellement des travailleurs-euses sans papiers, indispensables dans certains secteurs de notre économie, sont sans droit et menacés d'expulsion!

Le contexte historique :
L'Affiche Rouge est une affiche de propagande officielle placardée en France dans le contexte du procès et de la condamnation à mort de 23 membres des Francs-Tireurs et Partisans - Main d'Oeuvre Immigrée (FTP-MOI) de la région parisienne. La volonté était d'assimiler ces authentiques Résistants à des terroristes. Les 22 hommes du réseau Manouchian seront fusillés le 21 février 1944 au fort du Mont-Valérien. La seule femme du groupe, Olga Bancic, sera décapitée le 10 mai 1944 à Stuttgart. A l'exception de 4 Résistants, les fusillés étaient tous des étrangers.

L'Affiche Rouge 21-02-2010 001

Repost 0
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 10:41

Rue Louis Braille :
Trois riverains ont une haute idée de leur environnement! Apparemment, pour évacuer leurs déchets verts de jardin, ils ne connaissent pas l'adresse de la déchetterie la plus proche. Ni le numéro de téléphone d'Allô propreté (049 049 39 40). Ils ignorent également qu'ils n'ont pas le droit d'encombrer les trottoirs publics. Ni que la propreté de la Ville, c'est l'affaire de tous. Désolant.
Canal d'Arles à Bouc 001Canal d'Arles à Bouc 002Canal d'Arles à Bouc 003
Canal du Vigueirat :
Pollutions ordinaires du canal et des abords, à la hauteur du Pont Van Gogh!
Canal du Vigueirat 010Canal du Vigueirat 012

Repost 0
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 10:21

L’individu a déposé des tôles ondulées usagées en fibrociment (fibres d’amiante et ciment), certaines en mauvais état, sur l’agréable promenade, le long du canal d’Arles à Bouc, à proximité du Pont Van Gogh. Pour se débarrasser de ces matériaux, il y a des normes à respecter car ils sont susceptibles de rejeter dans l’air des fibres d’amiante. Les personnes qui inhalent ces fibres peuvent développer trois principales maladies : l’asbestose, le mésothéliome et le cancer du poumon. Il y a actuellement, en France, en moyenne, 10 000 décès par an.

Tôles fibrociment 002


Tôles fibrociment 004
Repost 0
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 17:20

C’est devant une soixantaine d’adhérents que l’A.G. de notre association s’est déroulée à la MdVA. Le Président a présenté le rapport moral, le Secrétaire, le rapport d’activités 2009 (on a constaté une implication plus importante des adhérents lors de la Foulée Barriolaise et pour le nettoyage des berges du canal d’Arles à Bouc) et le Trésorier le compte-rendu financier (les adhésions sont stables, autour de 120 foyers). Les trois rapports ont été adoptés à l’unanimité. Les administrateurs sortants ont été réélus. Cette année, il n’y a pas eu de candidature nouvelle. Le Maire, retenu à la séance du Conseil Municipal, avait délégué Arielle Laugier pour le représenter. Le débat a été fourni. Les adhérents ont fait remonter nombre de préoccupations des habitants. L’élue a apporté des informations et des réponses dans la mesure du possible, sur les divers sujets abordés. Le contournement autoroutier, avec une vive critique du journal municipal (voir par ailleurs l’article « Info Arles et la déontologie). La plaine du football sur le site Louis Brun : démarrage cette année. Le nettoyage des fossés : l’entretien sera effectué. Les projets de constructions nouvelles : certains projets sont gelés, d’autres vont voir le jour. Les pistes cyclables : prolonger le recouvrement de la voie ferrée désaffectée jusqu'à la rue Philippe Lebon et prévoir un escalier rustique d’accès au droit de la rue René Cassin. Bernard Naud, ancien responsable du CACV, venu en ami, a rappelé les difficultés des 2 roues pour circuler en ville et a préconisé quelques solutions. L’insécurité (un adhérent a été cambriolé en janvier) : l’élue a indiqué que la Police avait fait 198 interventions, dont 60 opérations de préventions (contrôles de caves avec un chien détecteur de stupéfiants, rondes diurnes et nocturnes, renforcées le week-end, d’agents en civil et véhicules banalisés). La dangerosité du rond point du Plan du Bourg (au niveau du groupe scolaire) : il a été mal conçu car il permet, aux véhicules venant du sud, de le prendre à vive allure ; le modifier engendrerait des frais importants. Suite à la mise en place de barrières au ras de la route pour sécuriser l’entrée de l’école Louis Aragon, les usagers stationnent sur la chaussée pour déposer leurs courriers ; nous demanderons le déplacement de la boite aux lettres. Eliane Mézy, très engagée dans les associations commémoratives/anciens combattants, a communiqué les dates des cérémonies consacrées à la Résistance (Site : www.centre-resistance-arles.fr).  Pour clore l’A.G., les échanges se sont poursuivis autour du verre de l’amitié.

IMG 4918


IMG 4925
IMG 4921
IMG 4929
Repost 0
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 16:22

On n’attend pas d’un journal municipal qu’il respecte les règles déontologiques du journalisme, ni que sa Rédaction  affirme son indépendance.

Cependant, on espère tout de même qu’un journaliste, qu’il écrive dans la presse indépendante ou dans Info Arles, conserve son devoir d’informer honnêtement ainsi qu’un certain respect du lecteur et de l’intérêt public. Que sa crédibilité s’appuie sur la responsabilité et la véracité, c'est-à-dire l’intention de ne pas tromper ses lecteurs.

Or, coup sur coup, nous avons eu à déplorer deux articles, l’un à propos du Téléthon (Info Arles N°138, janvier 2010, page 4), l’autre concernant le contournement autoroutier (Info Arles N°139, février 2010, page 21), qui ne respecte ni la réalité ni le pluralisme.

Le Téléthon :

Nous avons déjà évoqué, dans ce blog, le compte rendu fait par Info Arles, ignorant délibérément l’action des bénévoles des associations. Il fallait le faire : parler du Téléthon sans évoquer les associations, alors que ce sont elles qui ont récolté les dons lors de cette journée ! Sans associations, point de Téléthon. Une réponse tardive et à côté de la plaque du Directeur de Publication que nous avions interpellé, n’a pas arrangé les choses.

Le contournement autoroutier :

L’article fait la part belle aux « Comités de quartier et de village (Trinquetaille, Tête de Camargue, Pont de Crau, Raphèle, la Roquette) » parce qu’ils réclament à Jean-Louis Borloo « la continuité autoroutière entre l’Espagne et l’Italie »*. Le journaliste évoque aussi « Le bruit, la pollution, la crainte d’accidents (que subissent) les 4 000 habitants situés à moins de 150 mètres de la voie rapide ». Ce faisant, il ignore délibérément que ces mêmes nuisances seront subies à leur tour par les riverains des quartiers sud si le projet se réalise. En effet, le tracé choisi passera à proximité des dernières habitations construites au sud des quartiers Semestres, Barriol, Plan du Bourg (6 800 habitants). La sortie Sud Ouest de l’autoroute, prévue à proximité du rond point des Allèges, se connectera avec le carrefour de Fourchon (déviation de la R.D. 35 réalisée par le C.G. 13) afin de rejoindre la R.D. 570 au nord de la ville, par la rocade de Pont de Crau. Ce qui engendrera un trafic routier important et extrêmement polluant de poids lourds en direction de la zone industrielle nord, du port d’Arles et des villes de Tarascon et d’Avignon. Le rédacteur s’est également bien gardé de prendre contact avec les associations des quartiers sud d’Arles ou d’évoquer, par exemple, la position de l’ACEN ou de notre association qui est connue et que nous répétons depuis des années maintenant. A savoir : face à une politique globale de déplacements qui ne nous satisfait pas : absence de ferroutage, transports en commun,  fluviaux et maritimes insuffisamment exploités,…notre association a toujours eu la volonté de ne pas retarder la réalisation d’une infrastructure devenue indispensable et urgente.  Aussi lorsque le choix du tracé Sud Vigueirat a été arrêté par l’Etat, nous l’avons déploré car il n’était pas celui que nous avions défendu, mais nous l’avons acté.

Si le journaliste avait contacté l’ensemble des associations concernées, la réalité et le pluralisme auraient été respectés. Au lieu de cela, son article laisse croire qu’il y a un large consensus entre les associations et la Ville qui demande « la réalisation à court terme du contournement ». Alors que, pendant 15 ans de rapports difficiles avec l’Etat, les nombreuses associations membres de l’ARPA n’ont jamais constaté un quelconque soutien de la part de la Mairie à leur proposition de tracé enterré. Ce projet d’aménagement de la voie rapide existante avec la construction d’un tunnel sous le Rhône était le seul à préserver la qualité de vie des riverains et à respecter l’environnement.

Penser que la requalification de la R.N.113 en voie urbaine permettra le désenclavement de notre quartier est un autre leurre. La coupure entre le centre ville et Barriol/Semestres/Plan du Bourg est et restera pérenne, hélas.

* « L’opportunité de poursuivre la réalisation du projet de contournement autoroutier d’Arles est actuellement en cours d’analyse au Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer dans le cadre de la revue des projets. » (Site : www.parles.fr).


Double brèche entre le centre ville et Barriol, les Semestres et Plan du Bourg : la voie rapide et le canal d'Arles à Bouc :

Voie rapide 002

 
Voie rapide 004

Repost 0
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 14:51

La rencontre du dimanche 31 janvier a réuni 70 personnes. Elle s’est déroulée dans le grand hall de l’école Louis Aragon, obligeamment prêté par le Directeur. Le service municipal de l’EPI avait fourni les tables et les chaises. Les participants en ont profité pour échanger longuement avec leurs voisins, chose qu’ils regrettent de ne pas faire plus souvent tout au long de l’année. La qualité des galettes et gâteaux des Rois, préparés par la Boulangerie-Patisserie Cyril GHANMI (42, avenue Sadi Carnot, Tél. : 04.90.96.06.78), a été unanimement reconnue. Pour une première de l’association ce fut une réussite. Un grand merci aux présents et aux bénévoles de l’ASSPB. M. le Maire, excusé, était représenté par l’élue du quartier. Eliane MEZY, récemment distinguée Chevalier de la Légion d’Honneur, était également présente.

Galette des Rois 31-01-2010 002


Galette des Rois 31-01-2010 003
Galette des Rois 31-01-2010 001
Repost 0
30 janvier 2010 6 30 /01 /janvier /2010 09:36

Nous avons enfin reçu une réponse du Directeur d'Info Arles, malheureusement, elle nous ne satisfait pas :

Sent: Wednesday, January 27, 2010 10:57 AM
Subject: RE : Téléthon 2009
Bonjour
 
 
        j'ai pris connaissance de votre courriel du 7 janvier dernier et je n'ai pas bien compris votre critique. Tout d'abord sur le directeur de publication qui en est le responsable juridique. Il intervient sur la légalité des images et des propos parus. En effet le choix des articles est fait par la rédaction après réunion d'un comité éditorial paritaire.
        J'ai essayé néanmoins de prendre en compte vos critiques et j'en ai parlé au rédacteur en chef et aux journalistes. Par comparaison l'article similaire au vôtre était celui de l'hommage aux indochinois qui a fait de nombreuses parutions sur les journaux nationaux , cette manifestation était entièrement portée par la ville  mais l'importance de l'article était identique. Après, dans toute revue, des articles sont priorisés, c'est le choix du comité éditorial. D'autre part la presse quotidienne s'était fait largement l'écho du Téléthon et les journalistes municipaux essaient d'avoir un point de vue un peu différent. Enfin si en 2010 les animations peuvent être prévues plus en avance, le journal pourra s'en faire largement l'écho et mettre en valeur les bénévoles. Si vous n'avez pas les coordonnées des responsables du journal je pourrai vous les communiquer.
 
cordialement
 

Zani Koukas
Chef de Cabinet
Ville d'Arles

Tél. 04.90.49.59.92

Bonjour,
Votre réponse appelle de ma part quelques commentaires :
  1. Un Directeur de Publication qui n'est pas responsable du contenu des articles de sa Rédaction, c'est nouveau!
  2. Je n'ai pas reproché la longueur de l'article, ni fait une comparaison avec d'autres articles, mais la teneur de son contenu.
  3. Me parler de ce que la presse quotidienne régionale a écrit sur le Téléthon est hors sujet! Mes critiques s'adressaient uniquement à Info Arles.
  4. Vous avez mal lu mon courriel puisque vous ne vous êtes pas aperçu que je l'adressais également en copie à tous les responsables du journal (je connais donc leurs adresses), qui, d'ailleurs ne m'ont jamais répondu.
Continuez à ignorer l'implication des associations et le Téléthon 2010 risque d'en pâtir!
 
Salutations associatives.
Albert LAUGIER, Secrétaire de ASSPB.
Arles, le 27 janvier 2010
Repost 0

Présentation

  • : Blog de l'Association Sud Semestres-Plan du Bourg. Siège : N°11, rue Léo Lagrange 13200 ARLES
  •  Blog de l'Association Sud Semestres-Plan du Bourg. Siège : N°11, rue Léo Lagrange 13200 ARLES
  • : Informations et commentaires sur les projets des quartiers de Barriol, des Semestres, de Plan du Bourg et plus largement sur la Ville d'ARLES. Présentation et activités de l'Association Sud Semestres-Plan du Bourg.
  • Contact

Recherche