Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 12:32

En plein mois d'août, du 20 au 24, la 11ème Université d'été d'ATTAC, qui s'est déroulée au Palais des Congrès, avenue Salvador Allende, a amené une animation inhabituelle dans notre quartier. Pour la 6ème fois l'université s'est déroulée à Arles, avec cette année pour thème central "Construire les Alternatives, repenser l'émancipation", qu'elle a décliné en plus de 50 ateliers et 4 sessions plénières. Près de 700 militants ont participé à ces 5 journées studieuses et chargées.

Au départ, fondée en 1998, l'Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l'Action Citoyenne (www.france.attac.org) est un mouvement d'éducation populaire, tourné vers l'action : lutte contre les inégalités, pour les libertés, opposition aux politiques de rigueur,... Elle est dotée d'un Conseil Scientifique, composé de chercheurs et d'universitaires, qui dissèque et vulgarise les grands dossiers de notre socièté et apporte un éclairage nouveau. L'association réclame la mise en place d'une Taxation des Transactions Financières (TTF) et la disparition des paradis fiscaux afin de prouver qu'une autre politique est possible. Ces propositions, qui paraîssaient irréalistes, sont devenues, avec la crise financière, d'actualité. Les Gouvernements, au sein des G8 et G20, les ont reprises à leur compte. Ce qui ne veut pas dire qu'elles seront appliquées. Une fois la crise passée, les dirigeants ont tendance à oublier leurs bonnes résolutions.

Malgré une certaine dynamique de l'association, pour certains, ATTAC est au milieu du gué. Pour d'autres, elle ne va pas assez loin dans ses propositions (ex. : lors de la crise des banques, Attac n'a pas proposé leur nationalisation). D'autres encore, pensent que l'association à vouloir être présente à la fois lors des grands rendez-vous nationaux et mondiaux (Attac est présente dans une cinquantaine de pays) manque d'efficacité. Ce qui est sûr, c'est qu'Attac, lors des échéances électorales, n'appelle jamais à voter pour un candidat en particulier. Par contre, elle construit des dossiers sur la société, l'économie, les réformes projetées par les dirigeants, de façon à ce que les citoyens aient en mains les vrais enjeux lorsqu'ils vont exercer leur droit de vote.

Après avoir prouvé la justesse de ses analyses économiques, le constat d'Attac qui est plus théorique que politique fait aussi l'objet de critiques de la part de quelques adhérents. De toutes façons, le rôle d'éducation, de propositions d'alternatives nouvelles, de soutien au mouvement altermondialiste d'Attac est déjà une victoire. L'association peut-elle aller plus loin sans risquer l'éclatement du mouvement composé de sensibilités différentes? Il est déjà difficile de faire cohabiter les plus timorés qui espèrent en une moralisation du capitalisme et ceux qui pensent que seul un dépassement du capitalisme pourra prendre en compte les propositions d'Attac.

 

Ouverture de l'Université par le Président de la Région PACA, le Maire d'Arles, le Comité Attac Pays d'Arles et les Co-Présidents d'Attac France :

Université ATTAC 20- 08-2010 004

 

Université ATTAC 20- 08-2010 006

Repost 0
19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 17:17

Malgré la période estivale, l'été a été propice à quelques aménagements  sur le quartier, que vous pourrez, au gré de vos déplacements, vérifier. Merci aux Services Techniques de la Ville :

  • Sécurisation aux abords du groupe scolaire Henri Wallon et de la Résidence "Le Beauduc".
  • Installation de bancs interdisant aux automobilistes indélicats d'utiliser l'aire de repos jouxtant le parking Sixte Quenin.
  • Démarrage des travaux d'aménagement rue de Vercelli (reprise du parking, plantations, espace vert,...). Ces travaux se poursuivront dans les mois qui viennent.
  • Travaux de propreté aux installations du stade Mailhan.
  • Mise en place de potelets et de barrières pour sécuriser l'accès des structures publiques Centre médico-social et Crêche "La Poule Rousse" aux enfants et à leurs parents.

Cloître Saint-Trophime 08-2010 001

 

Cloître Saint-Trophime 08-2010 002

Repost 0
19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 17:04

Les habitants du quartier le réclamaient à cor et à cri. Depuis la fermeture de l'agence de la Caisse d'Epargne, il y a quelques années, il n'y avait plus de D.A.B. sur Barriol. Cependant, ils ne s'attendaient pas à la construction d'une telle verrue (photo ci-dessous) à proximité du Centre Commercial, rue Calcinaia. Enfin, lorqu'il sera mis en service, espérons que le distributeur de billets soit fonctionnel et qu'il fonctionne longtemps en rendant le service escompté!

Cloître Saint-Trophime 08-2010 003

Repost 0
12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 17:56

   Repas de quartier le dimanche 05 septembre 2010 à midi : 

Il aura lieu sur la place entre la rue de l’Abrivado et la rue Marie-Rose Flandrin Pons à partir de 12 heures. Accès à l’extrémité de ces deux rues.

Cette année, étant donné que nous n’avons pu organiser la fête de printemps, nous vous proposons cher(e) adhérent(e) de participer au traditionnel repas des habitants des rues ci-dessus qui est organisé, depuis maintenant 8 ans, chaque premier dimanche de septembre.

Nous demandons à chaque participant de bien vouloir apporter ses couverts (assiette, fourchette, couteau et verre) ainsi qu’un plat d’entrée ou un dessert. Ces plats seront déposés sur une table afin d’être partagés par les participants. Il est demandé, en outre, la somme de 10 € par personne pour l’achat de l’apéritif, des grillades, du fromage, du vin (rosé et rouge) et du café.

Afin d’organiser au mieux cette journée, vous voudrez bien remplir et renvoyer rapidement le coupon ci-après à : Arielle et Albert LAUGIER (11, rue Léo Lagrange). Vous y joindrez le chèque correspondant à l’ordre de l’association (en abrégé A.S.S.P.B.).

La date limite des inscriptions est fixée au lundi 30 août, dernier délai.

A bientôt, en espérant votre participation active.

Arles, le 18 août 2010                                                            Le Président, Antoine CARILLO

Coupon à retourner avant le lundi 30 août 2010

Tarif adhérent : 10 euros par personne,

Enfants: gratuit en dessous de dix ans, au-delà : tarif adulte.

 

                                                                                                     Nombre :                      Montant :

Adhérents : M. et Mme                                           participeront                X 10 €  = ___________€

 

 

Autre proposition :

Seriez-vous d’accord pour nous retrouver, un dimanche d’octobre à midi au Mas de la Galère autour d’un repas (exemple de menu : jambon de sanglier et ses crudités, noix de taureau à la broche, bouquetières de légumes, salade, fromages, omelette Norvégienne, café, vin en pichets rouge et rosé) ? L’ASSPB apportera l’apéritif. Prix : 25 € pour les adhérents, 28 € pour les invités. Réponse :     OUI          NON

Repost 0
12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 17:31

Qu’est-ce qu’un PADD ? :

 La loi impose aux communes de transformer les anciens Plans d’Occupation des Sols (POS) en Plans Locaux d’Urbanisme (PLU), qui doivent répondre à 3 principes :

·         Principe d’équilibre entre le renouvellement urbain, un développement urbain maîtrisé, la préservation des espaces affectés à l’activité agricole et la protection des espaces naturels,

·         Principe de diversité des fonctions urbaines et de mixité sociale,

·         Principe du respect de l’environnement par une utilisation économe et équilibré de l’espace, la maîtrise des besoins de déplacement et de la circulation automobile par l’intégration des orientations du futur Plan Global des Déplacements, la préservation des milieux, la sauvegarde du patrimoine urbain, la prévention des risques majeurs.

Pour cela, la ville s’est engagée à élaborer un Projet d’Aménagement et de Développement Durable de la commune pour les 15 années à venir.

La méthode :

La ville a d’abord engagé une procédure de révision du POS, ensuite elle a confié à 2 Bureaux d’Urbanisme et d’Aménagement le soin de réaliser un projet, celui-ci a été complété, par la Direction de l’Urbanisme, par un diagnostic territorial (atouts, faiblesses, évolutions prévisibles et enjeux  territoriaux). Le projet complété a été présenté et discuté par les élus, il est ensuite passé devant la Commission Extra Municipale (la C.E.M. à laquelle nous participons) pour être amendé par les propositions des associations avant d’être débattu en Conseil Municipal, approuvé et mis en œuvre.

Le projet :

« Penser le territoire de demain : Arles ville durable de 60 000 habitants en 2020 ». Pour cela 3 objectifs :

·         Concilier sécurité des personnes et développement urbain en tenant compte que le territoire est inondable,

·         Renforcer le développement économique en privilégiant le rayonnement culturel d’Arles,

·         Préserver et dynamiser le patrimoine arlésien par des « actions durables » : mixité urbaine et sociale économe en terrain, réorganiser et maîtriser les déplacements.

 Pour dessiner le territoire de demain, l’étude préconise de :

  • requalifier l’urbain existant en aménageant   les entrées de ville, en définissant des prescriptions architecturales et environnementales, en utilisant les espaces interstitiels, en tournant la ville vers le fleuve et en se réappropriant la R.N. 113 et ses abords en créant de nouveaux liens.

·         de maîtriser l’urbain futur dans le respect des espaces naturels en maîtrisant une extension pouvant offrir dans chaque quartier des équipements et des espaces publics structurants la vie sociale. Un contre exemple : Pont de Crau où l’on a laissé se développer un étalement urbain ou mitage qui empêche aujourd’hui de faire face aux coûts exorbitants afin de créer les infrastructures nécessaires (routes, voirie, commerces de proximité, espaces publics,…),

·         de privilégier le développement urbain des villages : Salin de Giraud, Le Sambuc, Moulès, Raphèle et Mas-Thibert

 

Commentaires des associations :

 

Les associations ont pointé quelques insuffisances :

·         sur le volet déplacements : le Plan Global de Déplacements stagne depuis 4 ans, or il n’y a rien de concret sur les déplacements inter quartiers, sur les parkings de délestage aux entrées de la ville, sur la piétonisation du centre ancien.

·         sur le pôle emplois : peu de pistes, le développement du tissu commercial de proximité n’est pas abordé.

·         sur la position et les relations d’Arles par rapport aux villes voisines et sa place au sein du Pays d’Arles.

·         sur l’aménagement des entrées de ville qui seraient les plus moches du département.

·         sur les déplacements hors la ville : fluvial inexploité, gare ferroviaire mal desservie,…

·         sur le développement du tourisme : pas de créations de parking envisagées pour les autobus et les camping-cars.

 

Quid de la démocratie « durable » ?

 

Après une année d’interruption de la concertation, un document provisoire a été adressé, par lettre recommandée avec A.R., aux membres de la C.E.M. pour remarques éventuelles. Même si ce n’est qu’une déclaration d’intentions, nous estimons que les propositions ci-dessus sont à peine abordées, pour certaines, ou ne sont pas prises en compte pour d’autres. Nous l’avons signalé à David GRZYB, Adjoint à l’Urbanisme, qui nous a assuré que nos remarques seraient examinées avec attention. Nous lui avons également signifié notre étonnement à voir se poursuivre cette concertation par un échange de courrier. L’Adjoint, qui n’est « pas convaincu de l’opportunité de maintenir des réunions régulières de la C.E.M. de l’Urbanisme », nous a proposé « de réunir l’ensemble de vos membres ou votre Bureau (de notre association), afin que nous échangions très directement sur les problématiques urbaines, que vous souhaitez soulever.»

Repost 0
4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 15:29

Depuis une année, le groupe de travail (élus, techniciens et associations) n’avait plus été réuni. A l’initiative de Sylvia LEPESANT, Adjointe au Maire, Déléguée à la Politique Globale de Déplacements, une réunion a eu lieu, le 08 juillet dernier, pour présenter l’état d’avancement de la P.G.D. et étudier les perspectives. Etant en vacances, nous n’avons pu y participer. La presse quotidienne régionale a intitulé son compte-rendu « Des avancées malgré les lenteurs ». Nous-mêmes, nous regrettons que la P.G.D. se fasse au coup par coup, plutôt que d’une manière globale, comme son nom l’indique. En effet, depuis un an le bilan est mince : un parking rustique créé (avenue Salvador Allende) et quelques bornes et barrières mises en place en centre ville. Par contre, la liste de ce qui reste à faire, pour obtenir une circulation apaisée en centre ville, est bien longue :

1.   Développer la pédagogie pour inciter à privilégier les modes de déplacements dits « doux » et changer les mentalités.

2.   Appliquer des sanctions pour les incivilités des automobilistes : vitesse excessive, non respect de la signalisation, stationnement sur les pistes cyclables et les trottoirs,… Il n’y a qu’à voir les trottoirs des avenues de la 1ère Division Française Libre et Jean Monnet occupées par des dizaines de véhicules, chaque samedi matin jour de marché, alors que le parking crée à proximité est désespérément vide. Ce pourrait être le rôle majeur d’une Police Municipale afin de pallier au manque d’effectifs et de moyens de la Police Nationale.

3.    Réduire la pénétration et le stationnement des véhicules en centre ville.

4.    Réduire le transit inter quartier  en centre ville.

5.    Créer des zones à 30 Km/h.

6.    Améliorer et développer les transports en commun pour en inciter l’usage.

7.    Créer des aires de stationnement en périphérie immédiate.

8.    Créer des sens unique : par exemple un seul sens de circulation sur les quais.

9.    Créer des itinéraires vélo continus.

10.  Modifier la politique tarifaire du stationnement.

 

La liste n’est pas exhaustive. Si certains de ces points ne coûtent pas chers, d’autres demandent des investissements importants pour une ville qui manque de moyens financiers. Cependant, l’enveloppe budgétaire annuelle consacrée aux déplacements est bien trop modeste pour satisfaire les objectifs prévus sur 10 ans par l’étude réalisée en 2005 par le RETE.

 

Avenue Jean Monnet : stationnements anarchiques des véhicules sur les trottoirs, chaque samedi matin et jamais sanctionnés!

Parking-03-10-2009-004.jpg

  

 

Repost 0
22 juillet 2010 4 22 /07 /juillet /2010 13:55

Parmi les nombreuses animations du Musée Départemental Arles Antique, des rencontres avec les archéologues ont  lieux tous les mercredi après-midi de juillet, pour suivre en direct l'avancée des fouilles. Découverte en 2004, dans le port d'Arelate, l'épave Arles-Rhône 3 est située sur la rive droite du Rhône, près de la berge, presque sous le pont de la RN 113, où elle repose entre 4 et 8 m. de profondeur. Cette épave correspond à un bateau à fond plat (appelé chaland) d'au moins 26 m. de longueur. Il est daté du milieu du 1er siècle après J.C. L'épave est en parfait état de conservation avec son mobilier de bord (céramiques et outils) et sa cargaison constituée de blocs de pierre calcaire provenant probablement des carrières de Saint-Gabriel. Les archéologues responsables des fouilles vous racontent l'histoire du bateau échoué et vous font partager les joies et les dangers de leur métier, avant de suivre en direct sur un écran TV des vues des fouilles prises par un plongeur. L'après midi peut se compléter agréablement par une ballade gratuite sur le Rhône en barque traditionnelle ("barquette" et "mourre de Porc") des associations Siloé et Voiles Latines.

 

ARLES 21-07-2010 002

 

ARLES 21-07-2010 005

 

ARLES 21-07-2010 003

 

La magnifique lampe à huile de 20 becs, décorée d'un motif floral, sortie de l'épave : 

ARLES 21-07-2010 004

 

ARLES 21-07-2010 012

Repost 0
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 16:13

Chemin de la Montcaldette, l'installation des nouveaux locaux de l'école du chat avance :

Divers 07-2010 005

 

Ecole du chat du Pays d'Arles : 26, chemin des Ségonnaux 13200 ARLES  Tèl. : 06.12.62.87.16

e-mail : ecoleduchat@free.fr          site : http://ecoleduchat.free.fr

Repost 0
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 16:04

La nouvelle station  d'épuration des eaux usées pour 77 000 équivalents habitants sort de terre sur l'emplacement de l'ancienne usine d'incinération ( coût : 10 500 000 € hors taxes) :

Divers 07-2010 007

Divers 07-2010 008

Repost 0
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 15:40

Après des années d'attente des travaux d'élargissement du Chemin de la Montcaldette, le long des lotissements créés à partir de 2002, on tient le bon bout. Après les travaux de busage du fossé et de déplacements des poteaux d'électricité et du téléphone, une première tranche de revêtement de la chaussée vient d'être effectué (coût : 30 000 €).

Voici ce que nous écrivions dans le N° 1 de notre journal La Page (juin 2002) : "Suite à la mise en service de trois voies d'accès pour les nouveaux lotissements, nous avons exprimé notre inquiètude face à un accroissement de la circulation sur le chemin de la Montcaldette. Le Premier Adjoint nous a répondu que les services techniques allaient mener une étude visant à adapter la configuration du chemin de la Montcaldette au trafic. Quant aux travaux? Une fois de plus, le problème est pris à l'envers : on crée une difficulté puis on fait une étude pour essayer de la résoudre!"

Il reste encore environ 200 mètres de chaussée à terminer. Espérons que les riverains n'auront pas à attendre 8 ans de plus!

 

La chaussée terminée :

Divers 07-2010 003

 

La partie en attente de revêtement :

Divers 07-2010 009

 

Repost 0

Présentation

  • : Blog de l'Association Sud Semestres-Plan du Bourg. Siège : N°11, rue Léo Lagrange 13200 ARLES
  •  Blog de l'Association Sud Semestres-Plan du Bourg. Siège : N°11, rue Léo Lagrange 13200 ARLES
  • : Informations et commentaires sur les projets des quartiers de Barriol, des Semestres, de Plan du Bourg et plus largement sur la Ville d'ARLES. Présentation et activités de l'Association Sud Semestres-Plan du Bourg.
  • Contact

Recherche