Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 11:08

La réunion, le 12 septembre à l’école Louis Aragon, a été animée lors de la 2ème présentation du projet de constructions de 5 immeubles collectifs (4 en R+3 et 1 en R+2) de 72 logements (voir La Page N°39, janvier 2012). La société FLAMEN’CO et le cabinet d’architecture ARCADIA vont construire 36 logements sociaux (8 T2, 8 T3, 13 T4 et 7 T5) et 36 logements en accession à la propriété (18 T2 et 18 T3) sur un terrain de 6 000 m² situé à l’angle de la rue Henri Satre et du chemin de la Montcaldette. 122 places de parking sont prévues dans la résidence qui sera clôturée. Les deux accès des véhicules se feront par la rue Henri Satre. Notre association a rappelé son opposition à tout nouveau projet d’habitations denses sur le quartier, indiquant que le nombre important de logements sociaux a engendré un niveau d’incivilités et de délinquance que les pouvoirs publics sont incapables à résoudre. Ce programme ne fera qu’ajouter des problèmes aux problèmes actuels. L’assistance (environ 50 personnes) a qualifié ce projet de « mini Barriol » et a relevé également qu’il allait aggraver les difficultés de stationnement, de circulation et d’acheminement des eaux usées dans un réseau déjà très fatigué. Les élus présents (M. le Maire, Mmes LAUGIER et CHABROL, MM. GRZYB et MASSON) ont répondu qu’ils ne pouvaient pas refuser un permis de construire pour un projet respectant les règles d’urbanisme édictées depuis de longues années et, que de toutes façons le manque de terrains constructibles engendre un prix du m² de plus en plus élevé qui provoque une densification de plus en plus importante des projets présentés. Il a été répondu que les élus ont la capacité de changer les règles d’urbanisme afin de répartir plus équitablement les grands ensembles sur la commune. Il est aberrant que pour des raisons de rentabilité financière (pour le propriétaire du terrain et pour le promoteur) toute une population subisse un surcroît de nuisances dans l’avenir.

 

ASSPB Sept. 2012 001

 

ASSPB Sept. 2012 002

Partager cet article

Repost 0

commentaires

PERSO 28/09/2012 15:54


en vous remerciant pour vos réponses


cordialement

PERSO 28/09/2012 12:13


bonjour,


vous semblez défendre bec et ongles le maire face à mes propos (je reprécise que je ne suis pas un opposant politique mais juste un citoyen qui constate comme vous certains dysfonctionnements
dans notre quartier) alors que vos articles sont parfois du même ressort que mes interventions.


C'est notre maire à tous et parfois il fait des choses biens et parfois des choses mauvaises (c la vie)


Voitures ventouses : une voiture trone depuis des mois sur le boulevard salvador allende hors des places de parking tracées (en face de la chambre de commerce, arrêt bus "palais des congrés") .
Et elle est bien amochée... Je ne sais pas quel est le service "compétent" mais faut avoir un bandeau sur les yeux pour ne pas la voir (vous me direz. même la police qui patrouille na rien vu...
ou s'en fout)


Merci. Vous mapprenez qu'Aldi va fermer. Vous en connaissez les raisons ? Parce que si un hard discounter ferme faut en vouloir surtout dans un quartier populaire comme le notre. y a-t-il un
repreneur ?


J'en reviens à la municipalité et là à l'ACCM. Que fait leur service "développement éco" ?


 

ASSPB 28/09/2012 13:41



Je ne défends pas bec et ongles le Maire, mais selon le vieil adage "il faut rendre à César ce qui est à César", lorsque le problème n'est pas de sa compétence, il faut savoir le reconnaître si
c'est des lampadaires auxquels vous avez fait allusion.


Voitures ventouses : merci de les signaler au Service de la Règlementation, bd. des Lices, comme nous le faisons règulièrement, en précisant marque, couleur et n° de la plaque
minéralogique du véhicule. Le Service de la Règlementation travaille en collaboration avec la Police Nationale.


Pour Aldi, j'ignore las raisons de la fermeture envisagée, mais je suppose que la marque ne le trouve plus assez rentable puisque la fréquentation du Centre Commercial aurait baissé de 30%. Je
suppose également que le Maire et le Président de l'ACCM se penchent ou se pencheront sur ce dossier.



PERSO 24/09/2012 09:44


bonjour,


je pense qu'il est plus facile de voir une voiture ventouse du côté des villas (votre association étant plutôt de ce côté) que de celui des habitats collectifs. Le service compétent ne semble pas
faire de la prospective pour chercher ces voitures. Et pas la peine que les habitants leur signalent, certaines ayant des feuilles, des prospectus sur l'essuie-glace ou roues crevées qui prouvent
qu'elles sont stationnées là depuis des mois voire quelques années. Certaines sont mêmes très accidentées (la "blague du jour" : j'ai déjà vu des voitures marquées et juste a coté une très
accidentée et non marquée :-))


pour ce qui est des commerces du quartier, vous évoquez certains qui fermeraient. Lesquels ?


Pour ce qui est du Maire, le problème est qu'il déçoit souvent (vous-même pour le projet immobilier cité).


je ne suis pas militant politique, mais je ne fais que constater les actes. Je sais bien qu'il ne peut pas tout mais ce qu'il entreprend parfois se fait en dépit du bon sens.


exemple : installation de lampadaires dans la rue de pise (l'entreprise en a installé sur 50m et puis plus rien. Et en plus l'éclairage est nul. Pas de globe opaque diffusant la lumière de
manière régulière)


autre exemple : quid de l'immeuble vide aux abords de la maternelle des Bartavelles ?


Même son adjointe chargée des déplacements l'a chargé pour son inaction sur le sujet alors qu'un plan existe depuis 2006 (certaines actions ne coutant pas cheres)


...

ASSPB 28/09/2012 08:43



Si nous nous occupons en priorité du secteur Semestres-Plan du Bourg, nous intervenons également, chaque fois que l'on nous signale ou que nous constatons un disfonctionnement, sur Barriol
puisque nous avons des adhérents dispersés sur l'ensemble de ces 3 quartiers. En ce qui concerne les véhicules ventouses, nous en avons fait enlever devant l'écluse (carcasse), aux Gradins,, rue
Cascina, rue Léo Lagrange, contre-allée du Bachaga Boualem,...


Le commerce Aldi devrait fermer dans les prochains mois.


L'installation des nouveaux lampadaires correspond aux nouvelles normes imposées nationalement (basse consommation, nouvelles règles de sécurité). Le Maire n'est pas responsable du changement des
normes. Le remplacement des anciens lampadaires se fait par phase dans tous les quartiers.


Immeuble des Bartavelles : nous ignorons ce qu'i va devenir. Actuellement il y a un conflit devant le tribunal avec les occupants.


Quand à l'Adjointe chargée des déplacements, si elle est en désaccord avec le Maire, pour le moment, elle a toujours voté les délibérations en Conseil Municipal.



PERSO 17/09/2012 12:07


dans la continuité de nos échanges, permettez-moi de développer certains points soulevés :


- police : selon les statuts, le maire est le 1er magistrat de la ville et dispose d'un pouvoir de police. Evidemment je ne lui demande pas d'aller arrêtre les voyous et faire des enquêtes qui
sont des activités plutôt reservées à la police d'Etat. Mais il pourrait exercer son pouvoir de police selon l'axe "maintien du bon ordre" (code des collectivités). Comment ? Passer en revue les
voitures restées garées depuis des années pour certaines (et oui j'en fais une fixation de ces voitures). Pourtant certaines sont "marquées" et ne sont jamais levées par les services compétents.
Ca ne se passerait pas comme ça si ces mêmes voitures étaient en centre-ville : il y a une forme d'irrespect des habitants des quartiers finalement.


Evidemment l'Etat doit également faire son travail en matière de police.


- nouveaux commerces : il y avait pourtant un projet immobilier comprenant des locaux commerciaux au rond-point Bachaga Boualem ? Vous l'avez évoqué dans votre site. Vous prétendiez que cétaient
les commerçants actuels qui refusaient cette concurrence. (quelle idée de demander à un commerçant s'il est daccord qu'un concurrent sinstalle a coté de lui. Cf l'accueil des opérateurs
téléphoniques à Free...)


- serrage de mains : il y a un seuil limite à ne pas dépasser en termes de "recherche de mains à serrer". Le maire n'est pas obligé de serrer la main à tout être humain quelque soit son age (et
oui il sert la main aux bébés) qu'il croisera sur son chemin dans la ville. Ceci s'appelle de la démagogie... Je préfere qu'il bosse ses dossiers et je verrai sa contribution dans les projets qui
avanceront : mais peut-être suis-je le seul à penser ça ?


 

ASSPB 22/09/2012 12:38



Bonjour,


Au sujet des véhicules ventouses, je peux vous affirmer que chaque fois que notre association a signalé le fait au service communal compétent, le véhicule a été marqué et enlevé une semaine
après. En effet, le stationnement abusif d'un véhicule est pris en compte à partir du moment où son stationnement ininterrompu pendant plus de 7 jours a été constaté. Mais des petits malins sont
au courant et déplacent quelquefois le véhicule marqué de quelques mètres avant l'échéance des 7 jours. Le service est obligé de recommencer l'opération. Il serait bien que les citoyens signalent
également ce genre de stationnement sans attendre qu'un élu ou une association s'en aperçoive! On ne peut pas tout constater partout.


Commerces : vous avez tout à fait raison. A l'époque nous avions regretté la décision du Maire (obligation faite au promoteur de supprimer les locaux commerciaux ce qui rendait le
projet beaucoup moins rentable). La suite nous a donné raison : un magasin s'est quand même ouvert, plus ou moins en règle puisque la Justice l'a obligé à enlever son enseigne) sur l'espace qui
devait être aménagé et des locaux sont innocupés. Et parmi les commerçants mécontents de cette concurrence, certains ont fermé leur échoppe ou s'apprêtent à le faire!


Serrage de mains : votre avis est respectable mais si tous les politiques s'adonnent à ce petit jeu c'est qu'il est positif en terme de gain électoral. De plus une partie, non
négligeable, de la population s'estime honorée que le Maire ou le Conseiller Général ou le Député lui serre les paluches.


 



PERSO 16/09/2012 11:34


bonjour,


je vous remercie de votre réponse qui nourrit nos échanges pour la vie de notre quartier.


Pour ce qui est de ma proposition de parcs et autres commerces, je vous confirme que je connais tres bien la situation sécuritaire du quartier. Je vous répondrais (et par votre intermediaire à la
municipalité) : "Et alors?"


On ne fait rien alors pour notre quartier parce que quelques individus troublent la vie du quartier ? C'est là le boulot de la Municipalité qui ne peut repondre par : "désolé je n'y peux rien
:(". Et pourquoi avez vous été élus ? Pour serrer des mains ? Parce que je vous précise que notre Maire quand il vient dans le quartier, aime tout le monde et apparrement pour lui il n'y a pas de
soucis...


Il n'a qu'à par exemple monter sa police municipale après on verra... (1 agent à ce jour)


Il n'a qu'à rechercher des moyens financiers pour une rénovation urbaine de tout le quartier (il en trouve bien pour rénover les monuments du centre-ville)


cordialement


 

ASSPB 17/09/2012 09:34



Oui, il est bon pour la démocratie que des avis différents s'expriment. D'ailleurs, nous regrettons que les citoyens de notre quartier et de la ville ne s'expriment pas plus souvent. Mais
accuser la seule municipalité de la situation actuelle est un peu réducteur. Nous pensons que les problèmes d'incivilités et de délinquance, c'est d'abord l'affaire des grands corps de l'Etat :
Police, Gendarmerie, Justice,... Il est évident que les organismes de médiation mis en place par les communes et les Conseils généraux ne servent plus à rien. On a passé la vitesse
supérieure. Si la Police Municipale, qui se fait attendre, peut apporter un plus, elle ne règlera pas tout; on le voit dans les villes des alentours qui possèdent des P.M. importantes. Rien ne
remplace une Police Nationale de proximité, avec des moyens accrus évidemment. De toutes façons, aucun nouveau commerce n'accepterait de s'installer dans le quartier dans la situation actuelle.
Quand au serrage de mains, si le procédé est désuet, on s'aperçoit que les élus qui ne l'emploient pas sont vite considérés comme lointains, hautains et froids. Quand aux moyens financiers, qui
sont hélas en baisse, vous n'êtes pas sans savoir que lorsqu'on obtient une subvention pour la patrimoine, on ne peut l'utiliser pour aute chose.


Cordialement.



Présentation

  • : Blog de l'Association Sud Semestres-Plan du Bourg. Siège : N°11, rue Léo Lagrange 13200 ARLES
  •  Blog de l'Association Sud Semestres-Plan du Bourg. Siège : N°11, rue Léo Lagrange 13200 ARLES
  • : Informations et commentaires sur les projets des quartiers de Barriol, des Semestres, de Plan du Bourg et plus largement sur la Ville d'ARLES. Présentation et activités de l'Association Sud Semestres-Plan du Bourg.
  • Contact

Recherche