Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 08:49

Un groupe d'adeptes des déplacements doux a occupé l'espace d'une heure, le mercredi 08 avril, la rue du 4 septembre. Ce n'était pas une manifestation, mais une jouissance légitime. Cette déambulation avait pour but de souligner l'absurdité de cette rue "piétonne-sans-l'être" ainsi que la légitimité pour Arles de posséder un centre ancien sans transit automobile. Pour avoir des informations sur la circulation actuelle dans Arles et ce qui pourrait être fait pour l'améliorer : un site (en construction) : http://unechancepourarles.over-blog.com

Sur la politique globale de déplacement menée par la Ville d'Arles, notre association ayant participée régulièrement à toutes les réunions ou manifestations, il nous a paru utile d'en rappeler l'historique et de donner notre position sur ce vaste sujet :
Q
uatre ans après la mise en place de la P.G.D. sur notre commune, et les conclusions d’une étude commandée par la Ville sur le même sujet, nous attendons toujours une amélioration de la circulation de transit dans le centre ville et des liaisons inter quartiers, une valorisation des modes de déplacements doux, des parkings de délestage, etc.

La programmation de la P.G.D. s’inscrit dans le projet de la ville d’Arles « Développement durable et agenda 21 ». Ce concept se définit comme « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ».

Sous la précédente municipalité, un groupe de travail intitulé « mobilité », animé par Catherine LEVRAUD, Adjointe à l’Ecologie Urbaine, a fonctionné par intermittence avant de s’éteindre en décembre 2006. Décision d’autant plus étrange qu’elle intervenait après la sortie de l’étude réalisée par le  RETE qui listait tous les problèmes de la P.G.D., proposait des solutions, un échéancier et évaluait les coûts. En mars 2007, lors d’une réunion décentralisée à Trinquetaille, l’étude nous était présentée. Ensuite plus rien pendant deux ans, si ce n’est, peut-être, une évocation de la P.G.D. lors d’un Comité Communal Agenda 21, vaste fourre-tout de réflexions, de projets et d’actions futures.

En mars 2008, une nouvelle équipe municipale se met en place. Sylvia LEPESANT, Adjointe, Déléguée à la Politique de Déplacements se familiarise, avec l’aide du défunt CACV, aux difficultés des déplacements doux puis un an après crée un groupe de travail « P.G.D. ». Le groupe est composé de divers responsables des services communaux et des représentants de 23 associations ou Comité de Quartier. Notre association a participé régulièrement aux réunions des 2 groupes de travail successifs.  Lors de la 1ère réunion, il nous a été requis de faire un diagnostic, quartier par quartier, de tous les problèmes liés à la P.G.D. : circulation de transit, stationnement et politique tarifaire, valorisation modes doux, liaisons inter quartiers et difficultés diverses (verbalisations insuffisantes pour les stationnements inciviques, mauvais état des voiries,…). Donc, quatre années de perdues puisque, apparemment, on reprend tout à zéro ! La 2ème réunion a été encore plus surprenante, surréaliste pour d’aucuns : S. LEPESANT nous a  demandé de rêver et d’imaginer une P.G.D. parfaite pour Arles dans 10 ans ! Vraisemblablement, les élus ont perdu l’étude du RETE, payée avec les deniers publics, car ils ne savent toujours pas que pour améliorer la situation, il faudrait développer et encourager l’utilisation des transports en commun, construire un 3ème pont sur le Rhône, créer des parkings de délestage, piétonniser le Centre Ancien, créer des liaisons cyclables et non des bouts de pistes, etc. Evidemment pour mettre en œuvre tous ces projets il faut des moyens financiers très important que la commune n’a pas. Alors pourquoi ne pas le dire au lieu de nous promener de groupe de travail « mobilité » en groupe de travail « P.G.D. » et de réunions en séances de travail, depuis des années ?

Lorsque l’on découvre les sommes consacrées aux déplacements dans le budget investissement 2009, on comprend pourquoi il est urgent de se hâter lentement : 20 000 € pour le Plan pistes cyclables et 60 000 € pour la P.G.D. Devinette : à ce rythme là dans combien de siècles  la P.G.D. parfaite, que l’on nous a demandé de rêver, sera-t-elle réalisée ?                                                           

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Blog de l'Association Sud Semestres-Plan du Bourg. Siège : N°11, rue Léo Lagrange 13200 ARLES
  •  Blog de l'Association Sud Semestres-Plan du Bourg. Siège : N°11, rue Léo Lagrange 13200 ARLES
  • : Informations et commentaires sur les projets des quartiers de Barriol, des Semestres, de Plan du Bourg et plus largement sur la Ville d'ARLES. Présentation et activités de l'Association Sud Semestres-Plan du Bourg.
  • Contact

Recherche